La Guadeloupe et ses îles (suite)

Comme promis voici la suite de notre tour de l’archipel de la Guadeloupe.

On commence par :

Marie Galante

Complètement inconnue de nous, cette île nous plait beaucoup. Elle a un caractère qui me rappelle les îles bretonnes. Un peu de tourisme mais pas trop et une base d’agriculture : la canne à sucre et donc le RHUM. Il n’y a pas de rhum en Bretagne mais ici le tourisme ne fait pas tout, comme dans d’autres îles. Les habitants semblent avoir conservé un rythme “humain” !

Je vais essayer de vous la montrer comme nous l’avons découverte.

Une voiture louée à Grand Bourg pour 2 jours nous permet de faire le tour de l’île et de visiter les sites “remarquables” !

Avant d’aller voir les manufactures de sucre et rhum actuelles, nous sommes allés à la plage, dans la mangrove et le long de la côte Est …

Et puis il y a la culture principale, La Canne à Sucre, qui donne le Rhum. Celui de Marie Galante est bien particulier, car il ne descend jamais en dessous de 59° !! Nous avons visité 3 des principales distilleries de l’île et nous sommes rentrés au bateau bien en joie !

Et cette petite vidéo pour voir quelques phase de la fabrication de ce liquide “magique” !

Puis nous sommes allés chez Bielle où nous avons sympathisé avec Sophia !

Et pour “finir” en beauté nous sommes allés chez le Père Labat.

A force de déguster, il a fallut “éponger” un peu et justement chez le Père Labat il y a un restaurant très bien !

Au retour on a visiter un dernier moulin …

C’est avec un grand plaisir que nous resterions ici, mais il nous faut repartir vers Les Saintes afin de tenir notre timing par rapport au vaccin !

Les Saintes

Nous nous y sommes déjà arrêtés à l’aller mais maintenant nous avons bien l’intention de visiter un peu plus ce petit archipel !

En venant de Marie Galante, à l’Ouest, nous prenons la Passe du Grand Ilet et mouillons à l’anse Fideling ou Grande Baie de Terre de bas.

Après cette petite ballade dans la rue de Grande Anse, nous allons visiter les fonds …

Puis nous rejoignons Terre de haut …

Nous reprenons donc une bouée à l’anse du Bourg pour aller parcourir l’île en scooter…

Puis sur notre fier destrier, nous continuons par la baie de Pompierre qui est interdite à la navigation et donc aussi au mouillage car transformée, il y a quelques années en réserve naturelle à protéger !

Nous profitons de notre scooter pour aller voir les autres baies …

Pour ne pas rencontrer ces foutues algues, nous allons mouiller à l’ouest d l’Îlet à cabrit, au “milieu” de la baie des Saintes.

Un petite promenade pour aller voir le fort Joséphine, au sommet juste au dessus du mouillage.

Puis nous redescendons et plongeons vers la pointe nord de notre mouillage …

Le lendemain en fin d’après midi, nous mettons le cap vers la Martinique afin de pouvoir faire notre clearence d’entrée à Fort de France chez le ship avant sa fermeture !

Un petit peu de rase cailloux entre le Gros îlet et La Coche (voir la carte plus haut !) pour sortir des Saintes et en route vers le sud !

A suivre …

La Guadeloupe et ses îles

Pour arriver en Guadeloupe il nous faut 20 heures en passant sous le vent de la Dominique. Nous ne pouvons pas nous y arrêter car cela demanderait , actuellement une quarantaine de 14 jours et nous n’avons pas le temps ! En effet il faudra que nous soyons à nouveau en Martinique le 19 avril pour la 2ème injection du vaccin Pfizer !

Les Saintes

Une arrivée aux Saintes, pour y faire un clearence simple et débuter la visite de cet archipel par des îles sympas comme on les aime, pas trop grandes, avec de jolis mouillages et quelques endroits clairs pour y dire bonjour aux poissons et autres bestioles de la mer !

Nous sommes mouillés sur un bouée qui est à proximité d’une épave. Nous en profitons pour la visiter.

Il ne fait pas que pleuvoir et nous profiterons du soleil saintois un peu plus tard. Pour l’instant nous mettons en route, avec Chimère vers la côte ouest de la Guadeloupe, Basse terre dans la prévision de faire le tour de l’archipel …

Basse Terre (vue de la mer !)

Une 1ère escale à l’anse à la barque nous permet de profiter de belles excursions sous marines.

Îlet Pigeon ou réserve Cousteau

Puis direction l’Îlet Pigeon, classé réserve naturelle sous marine et repéré par JY Cousteau depuis très longtemps ! On devrait y voir de jolis fonds bien habités !

Voici donc quelques clichés et un petit film (coupé en 4 car il était trop gros pour être mis en un seul morceau) qui devrait ravir les amateurs de snorkeling (palme masque tuba en français !).

Pour les passionné(e)s voici 4 vidéos faites à l’Îlet Pigeon :

Nous n’avons pas fait que plonger ! Joëlle est allée avec Patrick et Christine jusqu’à Pointe à Pitre (quelques courses chez le schip pour Chimère : une pompe à eau moteur, c’est indispensable !) et elle en a profiter pour visiter quelques coins que je vous mets en photos…

Pendant ce temps je “gardais” les bateaux car il y avait très fort vent dans le mouillage de

Malendure

Avant de repartir de ce mouillage un peu agité, nous avons, le lendemain de ce “coup de vent”, été voir en bord de plage si c’était joli et nous y avons fait de belles rencontres …

Que d’eau, que d’eau mais nous nous intéressons aussi aux “produits de la terre” !

Deshaies

Cette escale nous a montré des splendeurs que je vous livre en diaporama …

On continu le tour de la Guadeloupe et on dépasse la pointe nord ouest avec ses deux îlets….

Pour arriver à Port Louis sur la Grande Terre, il a fallut l’aide du moteur car avec le vent de face et le courant aussi, Kéjadenn serait arriver de nuit dans un mouillage inconnu !

Port Louis

Mouillage très ouvert et des vagues à surf sur la plage au nord du port de pêche, ça ne rassure pas sur le confort de la place. Eh bien on y est rester 3 nuits sans roulis et sans vent la nuit. C’était très calme et reposant !! Pendant ces journées nous avons parcouru la Grande Terre afin d’en voir l’intérieur avant d’en finir le tour.

Ce jour là j’ai pris un coup de vieux !

Le lendemain nous continuons d’explorer, par la route, la Grande Terre …

Nous continuons cette journée par un excellent repas de langoustes au Pirate de Pointe à Pitre avec Patrick et Christine (de Chimère bien sûr !).

Puis nous rejoignons notre bord après avoir dit au revoir à Chimère. Ils vont aux Saintes puis en Martinique (vaccin de Patrick et récupération des équipiers) et nous vers Marie Galante. Nous devrions les revoir avant qu’ils ne partent pour leur traversée retour !

Le lendemain c’est la suite du tour de la Guadeloupe en faisant d’un trait, Port Louis à Saint François en longeant large, la côte Est de la Grande Terre. Le vent n’est pas vraiment au rendez vous et il y aura plus de moteur que de voiles sur ce parcours !

C’est de ce port marina que nous partons, en voiture, pour le sud de la Basse Terre …

Puis le soleil commence à descendre vers l’ouest et nous rentrons au bateau en passant, bien sûr, par la distillerie Longueteau. Le rhum Karukéra (lien) nous a bien plu et s’il en reste en rentrant, vous aurez droit d’y goûter !

Les escales suivantes, bien que faisant parties de l’archipel de la Guadeloupe, je les mettrai un peu plus tard sur le site ! (rassurez vous, patience !)

A suivre …

La Martinique

Sainte Anne

Notre arrivée en Martinique se faisant de nuit, nous sommes allés, le lendemain matin faire les formalités d’entrée (clearence !). Elles se font dans un bistrot, sur un ordinateur dédié à cela et on y entre, nous mêmes, les coordonnées du bateau et de son équipage. On règle la modique somme de 2 €uros et puis c’est tout !!

Pour rester en bonne conscience avec la pandémie qui sévit et ennuie tout le monde, nous n’avons pas circuler sans masque dans le bourg et n’avons fait que le stricte minimum d’achat dans les magasin locaux.

Ça c’était le vendredi, le dimanche nous avons fait une promenade sur le sentier côtier …

… et un repas au resto de plage à la pointe sud de l’île pour “fêter” notre retour en pays de langue française !

Le Marin et plus !

Une place en marina au Marin est réservée pour Chimère et une autre pour Kéjadenn, le lundi midi pour une semaine.

On en profitera pour faire quelques menus travaux d’entretien et pour louer une voiture. Elle nous servira pour aller chercher les produits indispensables à ces travaux et aussi à visiter une partie de cette île magnifique …

Je vous passe la liste de travaux sur Kéjadenn et encore plus celle de Chimère ! Mais plutôt s’attarder sur les “visites” que nous avons faites entre deux recherches de pièces et autres shipchandlers !

En Martinique, c’est inimaginable de ne pas visiter une distillerie… de Rhum bien sûr !

Malheureusement, nous arrivons trop tard pour la dégustation ….

Et on a pas dit notre dernier mot sur ce breuvage !!

Un passage à Fort de France pour y recevoir la 1ère injection du vaccin Pfizer contre la Covid qui enquiquine tout le monde ! On en profite pour voir certains lieux :

Une fois “piqués”, nous retournons aux Anses d’Arlet pour profiter des petites criques tranquilles et claires.

On en profite aussi pour aller, en voiture, dans des villages de la côte Est et des sites restés ouverts !

Nous y étrennons la caméra étanche pour de jolies “plongées”

Puis nous remontons vers le nord afin de rejoindre l’archipel de La Guadeloupe. Auparavant un halte à Saint Pierre. Ville tristement célèbre depuis le 8 mai 1902, jour où la Montagne Pelée a grondé très très fort !

Nous quittons Saint Pierre pour l’anse Couleuvre, un peu au nord. Y passer une journée de repos avant d’attaquer la “traversée” vers la Guadeloupe. Nous passerons sous le vent de La Dominique car la Covid nous en interdit l’accès sans faire une nouvelle quarantaine de 14 jours et comme nous avons reçu une 1ère dose de vaccin, le test PCR ne devrait pas être négatif !!

Pour l’arrivée en Guadeloupe, nous prévoyons un “atterrage” aux Saintes …