Santa Maria

Une des plus petite île de l’archipel des Açores et surtout la plus au sud. Cela lui donne des atouts non négligeables : un climat plus doux que les autres et surtout une bonne protection dans les périodes de tempêtes qui ne manquent pas en hiver !

Arrivés assez tard le soir, mais avant la nuit, nous nous amarrons contre un ponton libre. Le lendemain matin, nous avons la visite du capitaine du port qui nous indique la place où nous devrons mettre Kéjadenn. Le tout très courtoisement et gentiment comme savent le faire ces gens dans les îles des Açores !

Une promenade en ville pour dégourdir les gambettes et pour aller chercher un loueur de voiture. Ce n’est pas facile car le Festival de Blues qui commence le lendemain sur le Nord de l’île a mis à sec tous les stocks des loueurs. Enfin après moult coup de téléphone en anglais, français et beaucoup en “portagnol” et même une virée en stop jusqu’à l’aéroport, nous dénichons un brave et gentil loueur qui nous trouve, chez un de ses collègues, et néanmoins concurrent, une C3 quasi neuve pour une journée maximum !

On s’en contentera et comme l’île est petite, le tour sera faisable dans ces 24h.

24h seulement avec la voiture louée, ça nous laisse assez de temps pour faire le tour de l’île en essayant d’y voir un maximum de lieux mais on ne verra pas tout …

Commençons par le point culminant (environ 550m !) El Pico Alto …

… Et c’est la superbe vue à 360° !

Puis nous redescendons et continuons par la côte Sud, Ouest etc…

Un bain dans la piscine de Maia

Après ce bain, il fait un petit peu faim, mais il n’y a rien d’ouvert dans le village ! Nous nous remettons donc en route pour aller chercher un peu plus loin de quoi calmer nos estomacs. En sortant de Maïa, nous sommes stoppés par une “Mamie” locale qui nous demande de la prendre mais nous ne comprenons pas où elle veut aller. Avec l’aide d’une parente à elle et un peu d’anglais, nous traduisons qu’elle désire se rendre à la ville en haut à quelques kilomètres. Pas de soucis c’est notre chemin…

Quelques 500m plus loin, c’est une jeune femme qui fait ouvertement du stop et nous dit qu’elle vient de faire une bonne marche à pied depuis le port de Vila et qu’elle voudrait bien rentrer sans être hyper fatiguée ! Pas de problème, on va d’abord déposer la “Mamie” qui nous indique où elle veut s’arrêter quand nous y arrivons et ensuite nous proposons à Jaime (lien) (prononcez Jaimie !) de faire le tour de l’île avec nous si ça lui dit. Elle n’a pas de permis et n’a pas été vers cette partie de l’île, ça l’intéresse donc et comme nous avons toujours nos estomacs qui demandent qu’on s’occupe d’eux, nous lui proposons aussi de manger avec nous dès que nous aurons trouver un restaurant. Pour ça aussi elle est d’accord et nous passerons tout le reste de la journée avec elle pour le plus grand plaisir de chacun et chacune !

Après cette bonne journée, nous rentrons tranquillement au port et Jaime, après nous avoir offert un verre, rejoint l’auberge de jeunesse qui est juste à côté de la marina. Elle reprend un avion pour São Miguel de bonne heure le lendemain pour retrouver son chéri !

Nous finissons quelques courses le lendemain avant de rendre la voiture et surtout pour avoir tout ce qu’il nous faut pour naviguer une dizaine de jours vers la Bretagne …

Partis le 18 juillet nous comptons arriver vers le 29 ou 30 juillet pour retrouver nos amis, nos familles dont Lucie notre petite fille que nous n’avons vu grandir que grâce à Whats’App !

A bientôt pour vous raconter ce deuxième épisode de cette traversée retour vers la métropole …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.