Maloan

Voilier rencontré à El Hierro, au port de La Restinga. A bord il y a Benoit, Marine et leurs 2 garçons Antoine et Louis.

Ils étaient au quai du port depuis quelques jours quand nous y sommes arrivés. Ils étaient entrain de réparer l’axe de prise du pilots sur le secteur de barre qui avait cassé en début de leur traversée vers le Cap Vert. Cela les a obligé à faire 1/2 tour et 150 miles contre le vent pour venir réparer à La Restinga. Ce port, quand ça souffle et qu’il y a de la houle dehors, est inconfortable au quai. Voire dangereux ! Les protections du quai en béton sont prévues pour des gros navires et nos pare battages y sont inefficaces. Résultat ce sont les listons qui ramassent un maximum et les chandeliers ne sont pas épargnés ! Même en mettant les pare battages cylindriques à l’horizontale, on les fatigue +++ et ils finissent par éclater ou se crever. Ils avaient perdu 2 pare-battages et tordu leur rail de fargues et un chandelier.

Maloan était mouiller sur son ancre à l’arrière et repris sur le corps morts des sauveteurs locaux à l’avant. Cela lui permettait de s’éloigner du quai pour la nuit ou quand ils n’avaient pas besoin d’aller à terre ! Toujours un peu difficile avec les enfants qui ne demandent qu’à entrer et sortir !

Nous avons retrouver Maloan à La Palmeira sur Sal au Cap Vert. Ils revenaient de Boa Vista et durant ce trajet, ils ont pêché une dorade coryphène d’un mètre vingt ! Ils l’ont partagée avec d’autres bateau et nous avons donc dégusté un “ceviche” de coryphène ! Ce qui est un régal !!!

Marine est rentrée en France avec ses enfants par avion et Benoit faisait la traversée avec le père de Marin et 2 autres équipiers. Ils devaient se retrouver en Martinique avant Noël !…..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.