Les Canaries (Suite)

TENERIFE

Après une petite navigation en passant au nord de Gran Canaria, sans s’y arrêter, on arrive en fin de nuit à Tenerife et plus précisément à Santa Cruz de Tenerife.

Un petit tour en ville pour y découvrir de jolis monuments, de curieux par-terre et de bon coins pour y manger et boire, évidemment !

Avant de vous faire vivre notre découverte de l’île de Tenerife, je voudrais vous conter une péripétie qui n’est, justement, racontable qu’une fois terminée !

A la marina de Gran Tarajal à Fuerteventura, nous avons “hériter” d’un passager clandestin ! Un rongeur est venu visiter notre bateau et apparemment il lui a bien plu (réserves de fruits accessibles facilement et coin douillets pour se reposer !). C’est en constatant des traces de dents dans les bananes ou le concombre que nous nous en sommes aperçus. Il a “volé” un morceau de poisson qui séchait sur le pont (nous l’avons retrouvé quelques jours après dans un coffre de plancher à l’arrière !). Il devait venir du bateau de pêche voisin !

Branle bas de combat contre cette bestiole, dont on ne connaissait pas la taille mais vu les traces de dents on imaginait un animal (ou plusieurs ?) du gabarit d’un rat fruitier, plus ou moins. Recherches et achat de raticides, tapettes et pièges en glue. On pose tout ça dans les endroits où il semblait passer ….

L’appât dans la tapette a bien été mangé mais elle n’a pas déclenché ! l’animal est malin ! Les sachets de raticide lui plaisent et nous en remettons en espérant qu’il les mange bien sans les stocker “pour l’hiver” !

Toute cette “chasse” a duré une bonne semaine et je ne vous raconte pas l’état d’esprit dans lequel j’étais ! Une bestiole susceptible de ronger tout et n’importe quoi pour se faire les quenottes ! Je vérifiais plusieurs fois par jour les différents passages de câbles électriques et circuits d’eau du moteur pour m’assurer que rien ne craignait de ces côtés là. Qu’il mange un peu nos réserves de fruits, pas grave, mais qu’il soit à l’origine d’un cour-circuit électrique qui mette le feu au bateau ça n’était pas dans mes projets ! Il a quand même croqué les écouteurs du téléphone et un raccord de tuyau d’arrosage.

Bref je vous le présente tel que nous l’avons trouvé un matin à la marina de Tenerife.

Bien ramolli par les raticides, il a fini son voyage dans les eaux de la marina …Ce n’est que quelques jours pus tard que nous aurons la certitude qu’il était tout seul, et tant mieux !

Mais reprenons nos pérégrinations iliennes. La location d’une voiture, nous permet de redécouvrir cette île magnifique !

Un tour vers la pointe Nord Est nous fait goûter aux routes de “crête” où la falaise est des deux côtés de la route !

Un petit crochet vers les piscines naturelles de Bajamar à la Punta del Hidalgo …

Un arrêt à La Laguna pour y visiter son centre “historique”, son église Santo Domingo et la tour de l’église de la Conception.

Le lendemain, nous avons rendez vous avec le “maître” des lieux, Le Teide !

En chemin nous visitons un “jardin botanique” ou plutôt un “jardin volcanique” !

Le rendez vous est même très précis , puisque nous devons être à 15h40 à l’embarquement de la cabine du téléphérique qui va nous conduire en haut (ou presque!) de ce grand, très grand volcan (3718 m de haut !)….

Nous y marchons tout de même un peu plus d’une heure sur les sentiers permis et balisés afin d’apprécier le panorama et l’ambiance minérale !

Pour redescendre, nous empruntons le même moyen qu’à la montée (lien). Nos vieilles guibolles n’auraient pas supporté de faire le retour à pied (environ 1200m de dénivelé !)

“En bas”, dans la Caldeira, le spectacle continu ….

Au retour de cette journée splendide, nous faisons le petit détour par le port de San Miguel, où sont stationnés Patrick et Christine de Chimère ! Retrouvailles chaleureuses et partage bien sympathique de leur plat de pattes arrosé (sans trop il y a la voiture à ramener à Santa Cruz !) d’un petit vin de Madère ! Nous nous reverrons sûrement encore avant de quitter Les Canaries…..

En attendant de retrouver Chimère, nous poursuivons le lendemain notre périple sur Tenerife. Au menu de ce 3ème jour en voiture, ce sera la côte nord et ses villes pittoresques de La Orotava, La Guancha, Icod de los Viños et Buenavista del Norte.

Orotava et ses “balcones” ….

C’est à Icod de los Viños (lien) que nous avons déguster des plats canariens succulents …..

Notre périple s’est poursuivi en voiture vers Buenavista et les routes en lacets (encore !) de la pointe nord ouest de l’île et puis retour au bateau, les yeux pleins de belles choses et le ventre rassasié !

Quelques jours plus tard, après avoir préparer Kéjadenn pour la suite (améliorations et réparations diverses), nous mettons le cap vers l’île de La Palma où nous avons fait une réservation à la marina de Santa Cruz (un autre !).

LA PALMA

Après une bonne journée et une petite nuit de navigation, nous sommes dans la marina de Santa Cruz de La Palma. C’est le point de rassemblement des participant au Rallye des Iles du Soleil (Lien). Un ponton entier leur est réservé, il y a environ 25 bateaux de prévu au départ. Nous y retrouvons un RM 1200 (Rockingchair) vu à Arrecife sur Lanzarote. La marina n’est pas bien grande et se trouve bien au fond du port qui reçoit des porte-conteneurs, des paquebots de croisière et les ferrys inter-îles. Ça fait pas mal de remue-ménage et en plus la houle du large rentre gentiment par dessous les digues profondes mais “creuses” ! Résultat : Ça roule même dans le port et les pontons comme les bateaux bougent et tirent sur leurs amarres. Pas autant qu’à Porto mais on a pas les mêmes conditions de vent non plus !

Santa Cruz est sympa et la déambulation dans les rues plutôt agréable, surtout qu’elles sont piétonnes et jolies.

Les circuits de bus réguliers sont nombreux et précis, nous en profitons pour débuter notre découverte de l’île, côté sud, les volcans de Teneguia.

Trois petites heures de marche à pieds dans le sens de la descente et à travers les cratères et coulées de lave nous amènent à des salines inattendues dans ce genre de paysages !

Un super restaurant nous y attend et nous n’y résistons pas !

Le retour se fait en bus, un pour remonter au village du départ de la balade et un autre pour faire le retour jusqu’à Santa Cruz. En chemin, nous découvrons les paysages de cette île et nous décidons de louer une voiture pour aller là où les bus ne vont pas !

Une Up (petite citadine de chez VW), louée pas très cher, nous permet donc de monter sur les crêtes de la Caldera Taburiente et de voir ….

Je n’ai pas le temps de tout vous mettre en détail car nous partons demain matin pour les Îles du Cap Vert. Aussi voici un petit diaporama pour visiter le reste de La Palma, comme nous l’avons vu (lien)

La Gomera et El Hierro sont nos étapes canariennes suivantes et je vous les mettrais en ligne dès que j’aurais à nouveau de la connexion et l’accès au site !

Il faudra attendre un peu car la traversée vers le Cap Vert devrait prendre environ 6 à 7 jours (ça dépend du vent !!) et à l’arrivée je ne sais pas si l’internet sera présent !

Nous vous disons donc à bientôt pour de nouvelles aventures ….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.