São Miguel

C’est l’île “Capitale” de l’archipel. C’est aussi la plus grande, la plus peuplée. Ce qui en fait, en ces temps de pandémie, la plus contaminée et donc potentiellement la “plus dangereuse” !

Mais c’est aussi une île magnifique avec beaucoup de beaux sites volcaniques actifs ! Donc nous y faisons halte tout de même car nous voulons voir et revoir ces mares d’eau bouillonnante et prendre un bain d’eau chaude …. Mais je m’avance car je ne vous l’ai pas encore présentée comme pour les précédentes !

Elle est plus longue que large et un peu la forme d’un haricot, ou “feijo” comme on dit ici !

La location d’une voiture n’est pas donnée ! Mais tant pis, on veut aller voir l’intérieur de cette île qu’on dit très belle … On fera avec la météo aussi !

Ces deux lacs sont dans des calderas et sont nés des larmes d’un amour impossible entre un berger et une princesse !

Sur cette côte très “volcanique”, nous découvrons de très belles créations de la nature.

Nascente termal à la Ponta da Ferraria

A marée basse, l’eau thermale de la source peut mettre le bain à 35 à 40° environ !

Un petit tour vers le nord et nous visitons Ribeira Grande.

Le lendemain le temps semble s’améliorer un peu et nous filons vers Furnas …

Le lac de Furnas et ses berges “fumantes”

En ville de Furnas nous trouvons des lieux qui nous plaisent beaucoup ! …

Ces sources sont potables mais les eaux sont assez “métalliques” et même “pétillantes” sur la langue. Je n’en ferais pas mon eau de tous les jours ! Mais elles sont bonnes, et toutes légèrement différentes !

Et nous finissons par ce que nous préférons entre tout ….

Un bon bain et chaud en plus !

Vue la couleur de l’eau de ce bain, vous imaginez qu’il est nécessaire de passer à la douche. Mais pas trot tôt après le bain pour profiter des bienfaits des sels minéraux contenus dans cette piscine !

Nous faisons donc un tour du parc de ces bains thermaux …

Nous reprenons la route vers des hauteurs …

En venant à São Miguel, nous avions cassé un des embouts de notre tangon. C’est un espar indispensable dans les allures de vent venant de l’arrière. Le shipchandler de Ponta Delagada nous a trouvé un atelier équipé en soudure de l’aluminium et nous a donc bien réparé notre tangon. Merci à lui car nous allons en avoir l’utilité pendant les jours à venir.

Avant de partir vers la dernière des îles des Açores, Santa Maria, la plus au sud, nous devons “subir” un nouveau test PCR (ça devrait être le dernier avant la métropole !). São Miguel étant l’île la plus contaminée par le Covid, les autorités des autres îles demandent un PCR négatif avant le départ ou bien une quarantaine de 4 jours en arrivant avec , bien sûr un PCR sur place. Les résultats nous arrivent par e-mail moins de six heures après les prélèvements ! L’organisation des tests et l’envoi des résultats nous avaient déjà bien bluffés à Horta, mais là c’est encore mieux !

Donc c’est parti, tôt le matin de la fête nationale française, pour une quinzaine d’heures de nav avant de rejoindre Vila do Porto, la marina récente de Santa Maria …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.