Portugal suite 1

La Vallée du Douro

Location d’une voiture pour la journée afin de visiter un peu l’intérieur du pays et surtout la Vallée du Douro où est produit le vin qui servira à fabriquer le Porto.

Paysage de collines et même de moyennes montagne vers Acoura (près de 1000m d’altitude!) couvertes de pieds de vigne.

Après avoir vu, à Pinhão aussi, sans déguster( trop cher : 25€ pour goûter 3 ou 4 vins!!) une quinta et même deux, nous décidons de faire route vers Acoura, où des passerelles en bois sont exceptionnelles !

Beaucoup de virages dans des routes de montagnes pas toujours très larges ni des mieux revêtues !

Bref trajet un peu long mais les passerelles sont effectivement grandes et impressionnantes !

Puis retour au bateau avec épisode « ravitaillement » au supermarché local (Continente), en profitant du coffre de la voiture pour faire le plein de courses pour le bateau !

Le mauvais temps qui sévit dans le golfe de Gascogne (tempête sur le Finistère) nous oblige à rester encore un peu à la marina ! La houle qui cogne sur les digues à l’entrée du Douro fait des vagues qui passent par dessus ces digues et la houle rentre en partie dans le fleuve. Cela donne des mouvements aux bateaux sur les pontons qui bougent eux aussi (lien). Des rappels très forts sur les amarres qui cognent dans les chaumards ! Inconfort total les deux nuits que nous passons « coincés » à la marina. Un jour presque entier dans le bateau car il pleut +++ et le lendemain un tour en bus vers Porto pour une dernière visite du centre historique. Le bus nous fait passer par la ville de Gaia (rive droite du Douro) et tous les quartiers « populaires » qu’il traverse.

La sortie de Porto se fait sans encombre en compagnie de Chimère (RM12M) qui va vers Nazaré. Nous c’est bien vers Péniche que nous mettons le cap, car l’entrée d’Aveiro est limitée aux navires de plus de 15 mètres à cause de la barre d’entrée ! Et la marine portugaise ne badine pas avec les interdictions d’entrée ou de sortie des ports qu’elle contrôle !

Finalement on apprend en partant que l’accès à Aveiro est à nouveau autorisée, alors on y va!

Ria d’Aveiro

Aveiro est qualifiée de « petite Venise portugaise » à cause de ces canaux qui traversent la ville et des barques de pêche qui ont été reconverties pour balader les touristes sur ces canaux !

Les images peintes sur les poupes ou les proues de ces barques de pêche peuvent être « pieuses » ou « libertines », car c’est bien connu : pour faire tenir les hommes dans les efforts il n’y a que la prière ou les femmes !

Voici quelques exemples d’azulejos que nous avons pu voir à Aveiro, et il y en avait beaucoup !

Il y en a de plus modernes mais sans les carrelages !

Après ce petit tour en ville, nous sommes allés mouiller dans la lagune. Sans y rester la nuit car le vent soufflait fort et le fond pas très accrocheur pour notre ancre. C’est plat et calme malgré l’environnement industriel qu’il y au sud de cette lagune protégée.

Au moment où je trouve le temps d’écrire ces quelques lignes, nous sommes déjà dans le sud du Portugal et je vais essayé de rattraper le « retard » accumulé depuis quelques jours afin que toutes et tous, vous puissiez nous suivre avec le moins de décalage possible ! Donc à venir les étapes suivantes : Péniche, Cascais, Lisbonne ……

1 réflexion sur « Portugal suite 1 »

  1. Bonsoir, j’attendais des nouvelles et je pensais bien que vous aviez fait u n peu de tourisme très belles photos comme toujours mais le temps dans ce Sud n’est pas toujours clément, j’ai remis mon planisphère dans ma chambre et fixé les petits drapeaux ici encore un peu de beau temps ma ça raffraichi j’ai eu la visite de Dominique Conrad/Betis avec leurs jumelles et tantôt Valentin Junca, je suis gâtée, je vais vous envoyer des photos de Diane elle est superbe!! pleins de gros bisous de maman et belle mer et bon vent Hélène

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.