La Martinique

Sainte Anne

Notre arrivée en Martinique se faisant de nuit, nous sommes allés, le lendemain matin faire les formalités d’entrée (clearence !). Elles se font dans un bistrot, sur un ordinateur dédié à cela et on y entre, nous mêmes, les coordonnées du bateau et de son équipage. On règle la modique somme de 2 €uros et puis c’est tout !!

Pour rester en bonne conscience avec la pandémie qui sévit et ennuie tout le monde, nous n’avons pas circuler sans masque dans le bourg et n’avons fait que le stricte minimum d’achat dans les magasin locaux.

Ça c’était le vendredi, le dimanche nous avons fait une promenade sur le sentier côtier …

… et un repas au resto de plage à la pointe sud de l’île pour “fêter” notre retour en pays de langue française !

Le Marin et plus !

Une place en marina au Marin est réservée pour Chimère et une autre pour Kéjadenn, le lundi midi pour une semaine.

On en profitera pour faire quelques menus travaux d’entretien et pour louer une voiture. Elle nous servira pour aller chercher les produits indispensables à ces travaux et aussi à visiter une partie de cette île magnifique …

Je vous passe la liste de travaux sur Kéjadenn et encore plus celle de Chimère ! Mais plutôt s’attarder sur les “visites” que nous avons faites entre deux recherches de pièces et autres shipchandlers !

En Martinique, c’est inimaginable de ne pas visiter une distillerie… de Rhum bien sûr !

Malheureusement, nous arrivons trop tard pour la dégustation ….

Et on a pas dit notre dernier mot sur ce breuvage !!

Un passage à Fort de France pour y recevoir la 1ère injection du vaccin Pfizer contre la Covid qui enquiquine tout le monde ! On en profite pour voir certains lieux :

Une fois “piqués”, nous retournons aux Anses d’Arlet pour profiter des petites criques tranquilles et claires.

On en profite aussi pour aller, en voiture, dans des villages de la côte Est et des sites restés ouverts !

Nous y étrennons la caméra étanche pour de jolies “plongées”

Puis nous remontons vers le nord afin de rejoindre l’archipel de La Guadeloupe. Auparavant un halte à Saint Pierre. Ville tristement célèbre depuis le 8 mai 1902, jour où la Montagne Pelée a grondé très très fort !

Nous quittons Saint Pierre pour l’anse Couleuvre, un peu au nord. Y passer une journée de repos avant d’attaquer la “traversée” vers la Guadeloupe. Nous passerons sous le vent de La Dominique car la Covid nous en interdit l’accès sans faire une nouvelle quarantaine de 14 jours et comme nous avons reçu une 1ère dose de vaccin, le test PCR ne devrait pas être négatif !!

Pour l’arrivée en Guadeloupe, nous prévoyons un “atterrage” aux Saintes …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.